Un charentais dans la Grande Guerre

Marc Rullier naît à Baignes en 1880. A vingt ans, atteint de la tuberculose, il part dans un sanatorium en Suisse tandis que les conscrits passent le conseil de révision. Réformé, il poursuit ses études de droit après trois années d’interruption et remplace son père à l’étude de Baignes lorsque ce dernier meurt en 1909.

Quand la guerre éclate, Marc est âgé de 34 ans. Après l’hécatombe de l’été 14 et face à une guerre qui ne semble pas près de la fin, Marc, soucieux de ne pas passer pour un embusqué, décide de se porter volontaire. C’est ainsi que vêtu de son costume de chasse avec son fusil en bandoulière, il part à Saint-Astier pour y subir la formation militaire qu’il n’avait jamais eue. Il est incorporé dans le 273ème RI. Au bout de deux mois, il part sur le front avec sur les épaules son sac à dos de 30 kg.

Marc montrera un courage exemplaire, refusera l’avancement que son statut de notaire pourrait lui valoir, et partagera le quotidien misérable des poilus dans les tranchées. La Champagne, Verdun, La Somme, Le Chemin des Dames, Ypres, il est de toutes les grandes offensives qui ont marqué l’histoire de cette guerre qui devait être la « der des ders ». Il aura la chance de revenir, atteint moralement, mais fier de compter parmi ceux qui ont contribué à la victoire.