A la Une

L’église Saint-André de Champagne

L’église Saint-André de Champagne

L’imposante église romane et gothique de Champagne longe la route principale qui traverse le village pour aller vers la mer. Il faut prendre son temps pour en comprendre les subtilités. On y aborde les premiers abandons des concepts de l’influence architecturale romane et les nouvelles applications des critères de l’architecture gothique. Cependant l’unité règne sur ce massif édifice érigé au XIIe siècle puis en partie refaçonné au XIIIe siècle. Deux passionnés, l’un de l’histoire de Champagne, des Champagnais et de leur église, l’autre de l’art roman saintongeais, vous font partager leurs...

Lire La Suite

Un charentais dans la Grande Guerre

Un charentais dans la Grande Guerre

Marc Rullier naît à Baignes en 1880. A vingt ans, atteint de la tuberculose, il part dans un sanatorium en Suisse tandis que les conscrits passent le conseil de révision. Réformé, il poursuit ses études de droit après trois années d’interruption et remplace son père à l’étude de Baignes lorsque ce dernier meurt en 1909. Quand la guerre éclate, Marc est âgé de 34 ans. Après l’hécatombe de l’été 14 et face à une guerre qui ne semble pas près de la fin, Marc, soucieux de ne pas passer pour un embusqué, décide de se porter volontaire. C’est ainsi que vêtu de son costume de chasse avec son fusil en bandoulière, il part à Saint-Astier pour y subir la formation militaire qu’il n’avait jamais eue. Il est incorporé dans le 273ème RI. Au bout de deux mois, il part sur le front avec sur les épaules son sac à dos de 30 kg. Marc montrera un courage exemplaire, refusera l’avancement que son statut de notaire pourrait lui valoir, et partagera le quotidien misérable des poilus dans les tranchées. La Champagne, Verdun, La Somme, Le Chemin des Dames, Ypres, il est de toutes les grandes offensives qui ont marqué l’histoire de cette guerre qui devait être la « der des ders ». Il aura la chance de revenir, atteint moralement, mais fier de compter parmi ceux qui ont contribué à la victoire....

Lire La Suite

Les trois églises romanes de Matha

Les trois églises romanes de Matha

La ville de Matha possède deux des plus beaux édifices religieux saintongeais de l’époque romane ainsi que les vestiges d’une chapelle seigneuriale de la fin du XIIe siècle qui appartint à un château-fort. Deux hameaux distincts, Marestay et Saint-Hérie, se partageaient alors le territoire sous la protection des seigneurs du lieu dont la châtellenie siégeait au centre, à Mathas. L’église Saint-Pierre de Marestay fut construite au début du XIIe siècle et l’église Saint-Barthélémy de Saint-Hérie se releva de ses ruines dans le troisième quart du XIIe siècle. Ce sont les moines de la puissante abbaye de Saint-Jean-d’Angély qui leur insufflèrent l’expression de leur foi. Il nous en reste la richesse des décors et la variété des styles. Mathas n’était alors pas encore Matha. L’unification de ce territoire n’intervient que le 6 mai 1818 reliant Marestay à Saint-Hérie, englobant l’espace seigneurial pour s’appeler « Matha ». Cette singularité territoriale offrit au Matha d’aujourd’hui d’être l’héritier d’un patrimoine d’exception et d’avoir su concilier deux pensées à travers la construction, au milieu du XIXe siècle, du temple protestant qui réhabilita les restes de la chapelle chrétienne  ...

Lire La Suite

Emouvantes églises de Rochefort-Océan

Emouvantes églises de Rochefort-Océan

Romanes à Echillais, gothiques à Saint-Jean-d’Angle, néo-classiques à Rochefort ou mêlant roman et gothique à Cabariot et Saint-Hippolyte, présentant un maître autel baroque offert par la Montespan àTonnay-Charente, les églises du territoire de Rochefort-Océan ont des particularités architectoniques ou des décors...

Lire La Suite

Pons, images d’autrefois tome II

Pons, images d’autrefois tome II

Dans ce second tome consacré au passé récent de Pons, Philippe Hélis nous fait découvrir la richesse des nombreuses fêtes organisées jadis. Un second chapitre dévoile l’ensemble des institutions d’enseignement public et privé ayant jalonné la vie pontoise. Enfin, pour finir, l’auteur nous offre une seconde galerie de portraits après celle du premier tome. Cent soixante pages d’images et de textes à savourer...

Lire La Suite

Montendre, Chardes et Vallet

Montendre, Chardes et Vallet

Qui se souvient de l’époque pas si lointaine où Montendre était rythmée par la sirène de l’usine ? De celle, d’avant la Grande Guerre, où les « bourriers » étaient ramassés par la mère Pion avec son poney et sa carriole ? Plus récemment, dans les années 1950, de ces Américains qui se croyaient dans leur far-ouest au volant de leurs grosses voitures ? De ces grandes foires royales qui, depuis le Moyen-âge attiraient toute la contrée, de ces baraquements de bois où furent parqués sans ménagement 650 Espagnols, ou bien encore des prisonniers que l’on enfermait dans le cul-de-basse-fosse du château ? Autant d’événements festifs ou dramatiques qui ont jalonné la vie de cette petite cité pas toujours tranquille… Que d’histoires passées en ce lieu qui, aujourd’hui conjugue tradition et modernisme, et tourne son regard vers l’avenir sans oublier d’honorer son passé et de cultiver sa mémoire. De l’Etang Rompu au Free Music, du Château des la Rochefoucauld à la maison des Labyrinthes, ce sont de nouvelles structures et de nouvelles institutions qui émergent avec toujours cette même devise : s’inscrire dans l’histoire et créer de nouvelles légendes. Au fil des pages, histoires inédites et pittoresques anecdotes vont et viennent à travers le passé et le présent. Aquarelles et dessins alimentent cette jolie balade. Un vrai régal ! Présentation des 3 auteures : Ce bel ouvrage consacré à Montendre est le fruit d’une de ces rencontres qui font parfois le charme de la création. L’auteure des textes – enfant du pays bien connue sur notre territoire – est la romancière Judith Rapet (romans publiés chez Souny et De Borée) ; elle signe ici sa septième collaboration avec Le Passage des Heures. Les deux artistes-peintres qui illustrent ce beau livre – Olivia Oudart et Anne Bosset – travaillent en Saintonge depuis de longues années. Elles ont notamment participé à la réussite des ouvrages « Saint-Savinien, balade entre hier et aujourd’hui » et « Villages de pierres et d’eau, balade entre hier et aujourd’hui ». 88 pages – 23 euros ACHETEZ EN LIGNE. CLIQUEZ-ICI...

Lire La Suite