A la Une

Plassac, village de Haute-Saintonge

Plassac, village de Haute-Saintonge

Jean-Hugues Favereau signe ici un troisième ouvrage publié par le Passage des Heures. Après « Saint-Genis-de-Saintonge, images d’autrefois » et « Ports charentais de l’estuaire de la Gironde », il nous propose une monographie de Plassac, village de Haute-Saintonge qu’il connaît bien puisque ses grands-parents y demeuraient et qu’il y fréquenta son école. Pour en savoir plus, de la préhistoire à nos jours, notre érudit local a recherché dans les archives et nous livre les grandes lignes d’un pittoresque Plassac avec l’histoire de ses seigneurs et du château : les Aunay, les Pons, les ducs d’Epernon, les Saint-Quentin, les Montazet, les Dampierre. L’auteur nous raconte aussi la vie quotidienne des gens de Plassac dans cet ouvrage de la collection « Racines charentaises », illustré par de nombreux documents et photographies. A savourer sans modération...

Lire La Suite

Les Carrières de « Pierre », Jonzac 1944

Les Carrières de « Pierre », Jonzac 1944

Le 6 juin, tout le pays apprend que les Alliés ont débarqué en Normandie. On sait aussi qu’à l’Est, l’Armée rouge libère petit à petit toutes les villes d’URSS encore occupées par les nazis et fonce vers l’Allemagne. Jonzac est en effervescence, les jeunes requis travaillant dans le dépôt de munitions se font des clins d’oeil tout en évitant de croiser le regard sombre des soldats allemands qui dirigent la manoeuvre sous les anciennes carrières de pierre. Ruibet a tenu sa parole, quelques jours auparavant, il a remis à Marchadier la liste complète du matériel de guerre entreposé à Heurtebise…  ...

Lire La Suite

Jean Libaud, textes 1995-2007

Jean Libaud, textes 1995-2007

Au fil des pages de ce recueil de textes, le lecteur curieux découvrira ou redécouvrira ce que l’on sait du passé de Saint-Savinien-sur-Charente, important et dynamique port fluvial, bourg possédant d’immenses carrières de pierres. Parmi d’autres thèmes abordés, retenons : « Saint-Savinien, un site à sel », l’importance des lavoirs, moulins et fontaines, la solidarité dans le passé, l’origine de la rue du Centre, la pêche vue par Albert Brient, le secret de trois tombes oubliées, le portrait d’un marin ou encore la belle découverte de la chapelle des marins, quai du Port… Mais l’auteur nous rappelle aussi avec lucidité que, durant la guerre de Cent Ans, les Savinois étaient : « tantôt aux français du Roi, tantôt aux anglais du Prince ». Bref, l’histoire savinoise est longue et riche, notamment celle du trafic commercial sur la Charente sous Louis XIV ou encore celle d’un Saint-Savinien, véritable chantier naval, hypothèse chère à l’auteur. Ce recueil de textes signés Jean Libaud est une sélection d’articles publiés entre 1995 et 2005 dans la revue de l’association « Les Amis de Saint-Savinien » dont Jean fut l’un des co-fondateurs, de même qu’un président...

Lire La Suite

L’église romane Saint-Martial de Le Douhet

L’église romane Saint-Martial de Le Douhet

  La discrète église romane Saint-Martial de « Le Douhet » en Charente-Maritime est un des joyaux de l’art roman saintongeais. Si son histoire « politique » reste un secret bien gardé, ses décors foisonnants sont autant de paroles généreuses adressées au passant comme au pèlerin. Le visiteur curieux y croisera du beau monde : un tétramorphe, un pantokrator, une descente de croix unique, douze apôtres identifiables, des couples bibliques étonnamment modernes, un « petit peuple » très expressif. Le présent ouvrage est une promenade éclairée à travers sculptures et fresques qui animent ce délicat...

Lire La Suite

L’église Saint-André de Champagne

L’église Saint-André de Champagne

L’imposante église romane et gothique de Champagne longe la route principale qui traverse le village pour aller vers la mer. Il faut prendre son temps pour en comprendre les subtilités. On y aborde les premiers abandons des concepts de l’influence architecturale romane et les nouvelles applications des critères de l’architecture gothique. Cependant l’unité règne sur ce massif édifice érigé au XIIe siècle puis en partie refaçonné au XIIIe siècle. Deux passionnés, l’un de l’histoire de Champagne, des Champagnais et de leur église, l’autre de l’art roman saintongeais, vous font partager leurs...

Lire La Suite

Un charentais dans la Grande Guerre

Un charentais dans la Grande Guerre

Marc Rullier naît à Baignes en 1880. A vingt ans, atteint de la tuberculose, il part dans un sanatorium en Suisse tandis que les conscrits passent le conseil de révision. Réformé, il poursuit ses études de droit après trois années d’interruption et remplace son père à l’étude de Baignes lorsque ce dernier meurt en 1909. Quand la guerre éclate, Marc est âgé de 34 ans. Après l’hécatombe de l’été 14 et face à une guerre qui ne semble pas près de la fin, Marc, soucieux de ne pas passer pour un embusqué, décide de se porter volontaire. C’est ainsi que vêtu de son costume de chasse avec son fusil en bandoulière, il part à Saint-Astier pour y subir la formation militaire qu’il n’avait jamais eue. Il est incorporé dans le 273ème RI. Au bout de deux mois, il part sur le front avec sur les épaules son sac à dos de 30 kg. Marc montrera un courage exemplaire, refusera l’avancement que son statut de notaire pourrait lui valoir, et partagera le quotidien misérable des poilus dans les tranchées. La Champagne, Verdun, La Somme, Le Chemin des Dames, Ypres, il est de toutes les grandes offensives qui ont marqué l’histoire de cette guerre qui devait être la « der des ders ». Il aura la chance de revenir, atteint moralement, mais fier de compter parmi ceux qui ont contribué à la victoire....

Lire La Suite